Découvrez Whistler avec Catherine Legros.

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
Cette semaine, on s'envole à Whistler avec Catherine Legros (@clg), stagiaire en design chez Google. Découvrez ce qui émerveille cette jeune et talentueuse designer et entrepreneure. 
 

Quelle a été ton implication auprès de BÄUM ?

J’ai eu la chance d’avoir accès aux produits et au site web avant même leurs sorties! Je connais Roxane (une des fondatrices de BAUM) depuis plusieurs années et nous avons un amour partagé pour l’entrepreneuriat. J’ai donné des recommandations sur le design du site web et la représentation de chaque baume pour bien communiquer leur multi-fonctionnalité que j’ai tout de suite adorée !

 

Ton parcours professionnel nous impressionne ! Parle-nous en.

Les 5 dernières années ont été bien remplies, c’est vrai. J’ai commencé à gérer ma première entreprise quand j’avais 17 ans, et je l’ai fait grandir pendant 3 ans. Puis j’ai convaincu un bon ami de "drop out” du HEC pour venir démarrer un start-up avec moi en Asie. On a fait ça pendant un an, ça sonnait comme une idée folle, mais ce fut une des meilleures expériences de nos vies, et la compagnie s’est rendue plus loin qu’on l’aurait cru. De retour à Montréal, j’ai travaillé avec quelques startups plus matures avant de finalement déménager à Vancouver il y a un peu plus d’un an afin d'entreprendre un baccalauréat en design d’interactions (UX Design). L’été dernier, j’ai eu la chance de faire un stage en design, que j’ai vraiment adoré, chez Google. Ça m’a donné l’occasion de vivre à New York pendant 4 mois; une expérience inoubliable.

 

À quoi ressemble ta journée typique ?

J’ai l’impression que ma vie au complet change à chaque 6 mois! Donc je prends le temps de documenter le tout, avec des caméras jetables, ma Cannon, ou mon téléphone. C’est probablement mon passe temps préféré.

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM

Ma journée typique change aussi assez souvent. Cet été à New York ma journée était bien différente d’aujourd’hui avec l’université qui a recommencé et les aller-retour Vancouver-Whistler. 

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM

Dès que j’ai du temps, c’est hop dans les montagnes ou à la découverte des nouveaux restos et micro-brasseries de Vancouver. Mon copain et moi continuons d'explorer la Colombie Britannique; sauter dans notre voiture et partir à l’aventure est notre activité préférée.

 

Qu'est-ce qu'il ne faut absolument pas manquer lors d'une visite à Whistler ?

En été, les lacs verts autour de Whistler ne cessent de m’émerveiller. Faire la route de Vancouver à Whistler, la Sea to Sky, en une journée ensoleillée est aussi une expérience en soi. Il y a des tonnes de randonnée dans les alentours, mais celle du High Note sur la montagne de Whistler est fantastique.

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM

En hiver, n’importe quel skieur sait apprécier le vaste terrain de jeu qu’est Whistler Blackcomb. Il n’y a pas d’autres montagnes comme celle-ci. La poudre, les bowls, les sous bois… Même après y avoir skié plusieurs fois, je n’ai pas encore couvert tout le domaine skiable.

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM

Un tour à Whistler Brewery ou Coast Mountain Brewery offre l’après-ski ou l’après-randonnée idéal. Whistler est aussi synonyme de festivités, et ce n’importe où dans le village. Le karaoke night les mercredi au Crystal Lounge est où vous trouverez les locaux et aurez assurément du plaisir.

 

Quels endroits te font sentir comme chez toi à Whistler ?

  1. Green Moustache — Un endroit vegan qui fait les meilleurs smoothies et buddha bowls. 
  2. PureBread — Vous comprendrez dès que vous y mettrez les pieds. Une pâtisserie qui offre un sélection aussi diversifiée qu’appétissante. 
  3. Hunter Gatherer — Le meilleur endroit pour éviter la chicane: Tout est local et satisfait aussi bien les carnivores que les végétariens.
 

Quels pays as-tu déjà visités ? Quel est ton endroit préféré ?

J’ai vécu à Bali en Indonésie, à Singapour, et à New York cet été. J’ai visité la Malaisie et la Thaïlande plusieurs fois, et Hawaii a une place bien spéciale dans mon coeur. Puis je m’envole pour l’Australie dans quelques semaines, je viens tout juste d’acheter mon billet !

Mon endroit préféré est probablement Tofino, et je suis chanceuse car c‘est seulement à 5 heures de chez moi. J’ai vu bien des plages et des océans, mais cet endroit à quelque chose de vraiment unique. La forêt luxuriante qui rencontre la plage dorée et la simplicité de la vie là-bas m’ont fait tombé en amour.

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM
 

Quel est ton meilleur souvenir de voyage ?

Probablement le matin de Noël au sommet du Mont Rinjani à Lombok en Indonésie. Ce n’est jamais facile d’être loin de la maison à Noël, surtout pour la deuxième année consécutive, mais ce hike de 3 jours au sommet puis à l’intérieur d’un volcan offre des vues imprenables et un bon challenge.

 

Quel est ton baume essentiel de voyage ?

J’adore le baume Bali, parce qu’il est super hydratant. Je l’utilise pour mes lèvres mais aussi parfois pour la pointe de mes cheveux (si vous avez les cheveux cassants comme les miens, je le conseille!). Je bouge souvent et je voyage léger, donc ma routine beauté est plutôt simple. 

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM

Puis, bien que je ne me considère pas très ''fifille'' lorsqu'il est question routine beauté, il m'est littéralement impossible d'aller me coucher, peu importe mon état, sans bien me laver et m'hydraté le visage et les lèvres.

 

Comment pouvons-nous suivre ton parcours ?

J’ai un blog photo ici, et suis assez active sur Instagram. J’ai aussi un site web pour mes projets professionnels.

 

Si tu étais l'un de nos baumes, lequel serais-tu et pourquoi ?

Probablement le baume Whistler (ça tombe bien!). Le pin de Sibérie et l’eucalyptus représentent bien mon amour pour les forêts luxuriantes de la côte Ouest du Canada.

 

Décris-nous Whistler en 3 mots. 

Entrevue Whistler Catherine Legros pour BÄUM

Grandiose

Powder

Australie (ceux qui y sont allé comprendront!)

 

Dans le sac de Catherine 📍

 
Baume:
Quantity:
Add To Cart
 

Découvrez Whistler avec Sarah Bélanger.

Entrevue Whistler Sarah Belanger pour BÄUM
Cette semaine, direction Whistler avec Sarah Bélanger ! Découvrez le "petit paradis" de @sarahbelanger, fondatrice de l'Agence Vizage models et ambassadrice de marque. 
 

Qu'est-ce qui t'as motivé à démarrer ta propre agence de mannequin ?

J'ai débuté dans le domaine de la mode en tant que mannequin à l'âge de 12 ans.  J'ai été approchée par plusieurs agences mais puisque je n'étais pas bien grande,  les portes se sont fermées devant moi l'une après l'autre. De nature ambitieuse et fonceuse, j'ai refusé de donner raison à ceux qui m'ont dit je ne réussirais jamais. De fil en aiguille, j'ai fait mon chemin et j'ai travaillé sans relâche afin d'atteindre mon objectif quelques années plus tard.

Vu mon parcours rempli d'obstacles, j'ai réalisé qu'il y a peu ou pas d'agence de mannequins qui représentent des hommes et des femmes mesurant moins de cinq pieds huit. Je crois profondément que ce critère n'est pas nécessaire pour percer dans ce domaine; j'en suis la preuve.  C'est pourquoi aujourd'hui je suis à la tête de l'Agence Vizage models qui se distingue par cette même philosophie.

 

À quoi ressemble ton quotidien ?

J'ai horreur de la routine et des journées qui se ressemblent, alors décrire une journée typique pour moi n'est pas très évident. Je me permets que rarement des ''fins de semaine'' en congé.  Je travaille à tous les jours, que ce soit sur le développement de mon entreprise, un photoshoot ou sur un projet personnel, alors je ne vois pas mes amis et ma famille aussi souvent que je le voudrais. Je suis active et déteste perdre mon temps. 

En revanche, mon amour pour le surf et le plein air m'incite à partir de chez moi et me rapprocher d'un océan aussi souvent que possible pour faire le vide et recharger mes batteries. C'est le seul moyen pour moi de vraiment décrocher et de revenir à la maison prête à attaquer mes journées chargées.

 

Combien de fois es-tu allée à Whistler ?

J'ai arrêté de compter il y a bien longtemps...!

 

Qu'est-ce qu'il ne faut absolument pas manquer lors d'un passage à Whistler ?

Whistler est un endroit chaleureux, festif et d'une beauté époustouflante grâce aux montagnes qui entourent le village. Pour ma part, un vrai passage à Whistler est une journée de snow qui débute tôt le matin, au cours de la journée traverser sur Blackcomb avec le Peak2peak pour aller dîner au soleil sur la terrasse du Christine's. Après un pichet rafraichissant, retourner faire quelques descentes pour ensuite finir la journée avec un typique ''après ski'' au Dusty's à la tombé du soleil. La perfection quoi...

Entrevue Whistler Sarah Belanger pour BÄUM
 

Quels pays as-tu déjà visités ?

J'ai tranquillement rempli d'étampes mon passeport en parcourant le Mexique, Guatemala, Costa Rica, Nicaragua, Équateur, Indonésie, Philippines, Autriche, Allemagne, Suisse, Portugal, Espagne, plusieurs îles des caraïbes et plus d'une 20aine d'états américains...mais j'ai un amour particulier pour le Salvador!

 

Quel est ton meilleur souvenir de voyage ?

Difficile à choisir parmi tous mes bons souvenirs mais un particulièrement m'est venu en tête. Il y a 2 ans, mon copain et moi avons acheté un camper et sommes partis 5 semaines pour surfer la côte ouest Américaine. Nous avons fait le détour pour rendre visite à ma sœur Laurie, qui n'était bien sur pas au courant de notre passage! Laurie habite dans l'ouest Canadien depuis plus de 10 ans et les visites dans nos provinces respectives ne sont pas aussi régulières qu'on le voudrait. 

Nous sommes arrivés à Vancouver très tôt ce matin-là et une fois dans son appartement, j'ai doucement ouvert la porte de sa chambre. Encore dans le cadrage, j'ai volontairement toussé pour la réveiller. Elle a aussitôt reconnu mon ton de voix sans même se retourner vers moi, puis ses yeux sont devenus tellement gros qu'ils sortaient de leur orbite! (j'ai la preuve sur vidéo). En larmes, elle m'a prit dans ses bras pendant 5 minutes... cette réaction m'a sincèrement touchée et je m'en souviendrai toujours!

 

Quel est ton baume essentiel de voyage ?

Comme je voyage la plupart du temps dans des endroits où marcher partout pieds nus est une pratique courante, il arrive parfois (même souvent) que je me blesse. Il est de mise que j'apporte avec moi le baume Copenhague pour guérir mes coupures et soulager mes irritations.

Entrevue Whistler Sarah Belanger pour BÄUM

Puis, bien que je ne me considère pas très ''fifille'' lorsqu'il est question routine beauté, il m'est littéralement impossible d'aller me coucher, peu importe mon état, sans bien me laver et m'hydraté le visage et les lèvres.

 

Quel est la chose la plus folle que tu aies faite ?

  • Sortir une tarentule de son terrier en plein milieu de la jungle au Guatemala, je dois préciser ici que j'ai une phobie monumentale des araignées.
  • Traverser une rivière de crocodile à la nage.
  • Partir sur un coup de tête, seule, dans un pays inconnu...

Je vous laisse choisir! 

 

Si tu étais l'un de nos baumes, lequel serais-tu et pourquoi ?

Le Baume Copenhague - guérit-tout, parce que je veux toujours aider et me rendre utile autour de moi.

 

Décris-nous Whistler en 3 mots. 

Entrevue Whistler Sarah Belanger pour BÄUM

Aventures

Plein air

Liberté.

 

Dans le sac de Sarah 📍

 
Baume:
Quantity:
Add To Cart
 

Découvrez Florence avec Camille Drouin.

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM
Cette semaine, on découvre la mythique ville de Florence avec Camille Drouin (@camilledrouin), grande voyageuse et designer graphique pour BÄUM.
 

Parle-nous un peu de toi ! 

J’ai 20 ans, je suis graphiste et je voyage depuis 9 mois en Europe et aux alentours. Je suis remplie d’énergie et je possède un désir d’apprendre et d’expérimenter. J’adore rencontrer des nouvelles personnes et je m’adapte assez rapidement, ce qui fait que je parviens à travailler à mon compte tout en voyageant. Présentement, je suis bénévole dans un restaurant/auberge/centre de kitesurf en Irlande. 

 

Quel a été ton itinéraire depuis que tu es partie du Québec il y a 9 mois ?

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM

Je ris à chaque fois qu’on me pose cette question car j’ai vraiment beaucoup bougé en 9 mois. J’ai atterri en Belgique où j’ai rejoint un ami, puis nous nous sommes dirigés vers l’Allemagne. Ensuite, j’ai travaillé tout l’été dans la ville de Valréas en France. Puis j’ai visité la Bulgarie et la Turquie avant de rejoindre ma mère en Angleterre. Suite à son départ, j’ai été en Écosse, en Irlande, de nouveau en Belgique, aux Pays-Bas, en Roumanie, en Serbie, de nouveau en Allemagne, et j’ai rejoint une amie en France pour le Nouvel An. Puis, j’ai fait le tour du Danemark, de l’Espagne, et du Maroc, avant d’accueillir mon père en Italie. Depuis, je suis retournée en Irlande et j’y reste encore quelques temps avant de me diriger vers le Portugal. 

 

Pourquoi as-tu choisi de visiter la ville de Florence en Italie ?

En fait, c’est mon père qui a proposé que nous visitions cette ville lorsqu’il est venu me voir durant ses vacances. Il préfèrerait passer plus de temps dans une petite ville plutôt qu’à Rome ou Naples et j’étais vraiment heureuse de son choix car c’est une ville magnifique! 

 

Quels sont les incontournables de Florence ? 

Florence est une assez petite ville et le simple fait de marcher dans les rues est extraordinaire; l’architecture est magnifique; il y a des sculptures superbes en pleine rue. Il faut aller sur le pont Vecchio pour contempler les maisons qui sont construites directement sur le pont. La Galleria dell’Accademia, où se trouve le David de Michel Ange, est aussi un incontournable, tout comme le Mercato Centrale qui est un petit marché débordant de « food stands ».

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM
 

Quel est ton meilleur souvenir de Florence ?

En arrivant à la Piazzale Michelangelo, la grande statue en bronze de David et la vue est magnifique m’ont laissée sans voix. Je me suis donc assise pour dessiner la ville. Je devrais répéter cette expérience plus souvent, car à chaque fois que je m’assois pour dessiner je me sens tellement bien… surtout avec le soleil sur moi et en écoutant de la musique. J’adore ce sentiment.

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM
 

De quoi t'inspires-tu lorsque tu crées les visuels de nos baumes ?

Des villes elles-mêmes! La forme du dessin est basée sur la forme de la ville; je m’informe également pour m’imprégner de « l’essence » de la ville et de la culture du pays. Puis je tiens compte des propriétés du baume et de ses ingrédients pour créer un visuel unique à l’image de chaque baume.

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM
 

Quels sont tes essentiels de voyage ?

Mon MacBook sans hésiter car c’est mon outil de travail.

Mon baume San José, car je suis très minimaliste lorsqu’il est question de maquillage. Comme il est légèrement coloré, ça rajoute un petit quelque chose à mon look, en plus d’hydrater mes lèvres. Il m’est très utile vu le temps que je passe dans l’eau salée.

Mon recourbe-cils; je l’utilise à tous les jours car je ne me maquille presque jamais.

 

Si tu étais l'un de nos baumes, lequel serais-tu et pourquoi ? 

Je pense que je serais Bogota, puisqu’il contient du café et j’ai beaucoup d’énergie, souvent même un peu trop… Aussi, je m’habitue de plus en plus aux longs voyages et je parviens à conserver une bonne mine même après 12 heures d’autobus.

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM
 

Quels sont tes projets lors de ton retour au Québec ?

Je me cherche présentement un appartement à Montréal avec ma meilleure amie. Je souhaite aussi décrocher un emploi en graphisme tout en continuant à me développer à mon compte. Je désire également apprendre la photo! Plus important encore, je veux économiser pour mieux repartir; Montréal me manque beaucoup et je veux approfondir mes expériences professionnelles, mais par la suite je compte partir travailler un an à Amsterdam.

 

Décris-nous Florence en 3 mots. 

Entrevue Florence Camille Drouin pour BÄUM

Majestueuse

Artistique

Renaissance.

 

Dans le sac de Camille 📍

 
Baume:
Quantity:
Add To Cart
 

Découvrez Bogota avec Stéphanie Goyer-Morin.

Entrevue Bogota Stephanie Goyer pour BÄUM
Cette semaine, Stéphanie Goyer-Morin nous fait découvrir Bogota! Découvrez la capitale de la Colombie avec @goye_artisteceramiste, artiste céramiste et femme d’affaires authentique.
 

Parle-nous un peu de toi !

Artiste dans l'âme, j'ai toujours été "patenteuse", j'aime les formes sphériques, les animaux étranges et jouer dans la bouette! Je suis suis céramiste professionnelle depuis trois ans.

 

Pourquoi as-tu choisi la Colombie comme destination ?

Pour la diversité du pays. On a fait un grand tour du pays en trois semaines et on y a vu tellement de paysages différents : les montagnes, la jungle, des petits villages coloniaux, des grandes villes, l’océan et le désert.

Entrevue Bogota Stephanie Goyer pour BÄUM

Je vous partage mon top 3 de paysages impressionnants :
   1. Le parc national Rio Claro et sa grotte de marbre au milieu de la jungle.
   2. Le parc national Tayrona et ses magnifiques plages à flan de montagnes.
   3. Le désert de la Tatacoa et ses impressionnants labyrinthes rocheux.

 

Quel est le souvenir le plus marquant de ton passage à Bogota ?

J’ai vraiment apprécié la culture colombienne. Même dans les métropoles, on voit très peu de grandes chaînes de restaurant ou de magasins. C’est très authentique. Notre coup de cœur à Bogota est notre visite au musée consacré à l’artiste Fernando Botero réputé pour ses personnages « chubby ».  

Entrevue Bogota Stephanie Goyer pour BÄUM
 

Quels endroits sont absolument à visiter à Bogota ?

Nous avons suivi les recommandations d’une amie colombienne et nous avons adoré ! Je vous les partage à mon tour.

  1. Le petit café Papaya Gourmet pour les propriétaires australiens vraiment sympathiques qui vous donneront pleins de conseils sur la ville.
  2. Le restaurant Salvo Patria pour ses excellents plats raffinés mais abordables et l’ambiance relaxe.
  3. Juste à côté, le bar Mono Bandido pour les bières locales et les petits détails rigolos dans la décoration.
 

Quel baume t'accompagnait dans ton périple ?

Le baume Bogota! Il m’a été pratique pour plusieurs petites choses. Évidemment, j’en applique régulièrement sur mes lèvres qui ont l’habitude de se déshydrater rapidement après une longue journée de marche ou une baignade dans l’eau salée, mais j’aime aussi l’utiliser pour les petites rougeurs causées par les piqures de moustiques (et des maringouins, il y en a beaucoup dans la jungle et dans le désert) ! Puis, à me voir l'utiliser si souvent, même mon copain s'y est mis! 

Entrevue Bogota Stephanie Goyer pour BÄUM
 

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes femmes qui veulent se partir en affaires ?

Entrevue Bogota Stephanie Goyer pour BÄUM
  • Savoir bien s’entourer de gens positifs, stimulants et généreux autant au travail que dans la vie personnelle.
  • Savoir déléguer les tâches dans lesquelles on est moins bon pour avoir plus d’énergie pour ce qui compte vraiment.
  • Quand je suis à l’atelier, je suis très concentrée et très productive. Ça me laisse donc plus de temps pour me reposer. C’est l’équilibre que j’essaie de maintenir entre le travail et la vie personnelle.
 

Si tu étais l'un de nos baumes, lequel serais-tu et pourquoi ?

Je suis en amour avec l’odeur de lavande de Copenhague qui m’aide beaucoup à relaxer. J’adore l’utiliser le soir avant de me coucher. 

 

Quels sont tes projets de voyage futurs ?

Mon prochain voyage sera au Japon. J'aimerais sûrement en profiter pour faire un atelier intensif de céramique et apprendre de nouvelles techniques. Pour moi, la culture nippone est à la fois tellement inspirante et intrigante.

 

Décris-nous Bogota en 3 mots. 

Entrevue Bogota Stephanie Goyer pour BÄUM

Authentique

Coloré

Mouvementé. 

 

Dans le sac de Stéphanie 📍

 
Baume:
Quantity:
Add To Cart
 

Découvrez Bali avec Ève Majeau.

Entrevue Bali Eve Majeau pour BÄUM
Cette semaine, on s'envole à Bali avec Ève Majeau (@evemaj), backpacker expérimentée et responsable des communications pour Les Industries Groom
 

Pourquoi as-tu choisi Bali comme destination ?

Pour les Balinais! Je suis tout simplement tombée sous leur charme. Ce sont des personnes extrêmement généreuses et accueillantes. Grâce à eux, Canggu est rapidement devenue ma ville d’adoption. De plus, les paysages (plages, rizières et montagnes), le climat tropical et la gastronomie font de Bali un parfait endroit pour y vivre!L’opportunité d’y habiter temps plein s’est présentée à moi et mon copain. Nous avons donc décidé de faire le grand saut et de profiter pleinement de cette occasion. 

 

À quoi ressemble ta nouvelle réalité ?

Ma nouvelle réalité est très différente de celle que j’avais à Montréal!

Je commence habituellement ma journée en allant déjeuner au Gypsy Kitchen and Bar. Je pars avec ma petite moto; mes voisins prennent toujours le temps de me saluer. Je traverse quelques rizières pour finalement arriver à destination, où j’y passe tout l’avant-midi à travailler sur mon ordi.

Entrevue Bali Eve Majeau pour BÄUM

En après-midi, je partage mon temps entre les cours d’indonésien et de yoga, la plage, la piscine ainsi que la lecture. Nous adorons également partir en excursion pour découvrir un nouveau coin de l’île!

Bien évidemment, une journée typique comprend le coucher de soleil à la plage en buvant une noix de coco. Finalement, je retourne à la maison pour travailler de nouveau et pour communiquer avec mes patrons (vive le décalage horaire) !

 

Quels quartiers, restaurants et coffee shops sont à ne pas manquer ?

Bali est le paradis des cafés et des restaurants, surtout avec les déjeuners qui sont servis toute la journée! À Canggu, le Milk and Madu, le Peloton et le Gypsy sont des incontournables. Je suis également accro aux poke bowls du Balifornia et aux plats typiquement indonésiens du Warung El Passo.

À Seminyak, le resto-bar La Favela vaut le détour dû à son décor! Pour les adeptes de desserts, Creamy Comfort offre les milkshakes et gâteaux les plus impressionnants! Si vous êtes dans le coin d’Ubud, le café Seniman et le restaurant Locavore sont à essayer absolument.

En ce qui concerne les quartiers et les villes de Bali, j’adore Pererenan et Sidemen pour leur tranquillité et leurs rizières à perte de vue. Je suis également en amour avec les montagnes d’Amed ainsi qu’avec la route pour se rendre au temple Lempuyang, qui est à couper le souffle.

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui veut découvrir Bali ?

De lire, de s’informer et de s’intéresser. Bali est tellement riche historiquement et culturellement parlant qu’une bonne lecture sur la province en vaut vraiment la peine. Si vous apprenez quelques formules de politesse en indonésien, les Balinais vous seront extrêmement reconnaissants.

Entrevue Bali Eve Majeau pour BÄUM

Et s’il vous plait, portez toujours un casque lors de vos déplacements en scooter ou en moto. Chaque jour, il y a des histoires d’horreur impliquant des touristes sur la route.

 

As-tu un fait cocasse que tu peux nous raconter ?

Vivre à Bali est une mésaventure en soi! Avoir un accident à cause d’un poulet sur la route, tomber en panne en plein milieu des rizières, croiser 5 Indonésiens sur un même scooter et voir des cochons se faire égorger sur la rue sont choses plutôt courantes ici. « If it doesn’t make sense, it’s gonna happen » est la phrase que nous utilisons le plus entre amis pour décrire notre quotidien ici!

 

Quel est ton baume essentiel de voyage ?

Bali et Whistler!

Je suis constamment exposée au soleil donc le baume Bali est un must pour ma peau. De plus, le nouveau baume Whistler (eucalyptus, Sapin de Sibérie et menthe poivrée) est le meilleur ami de toutes les personnes qui tombent régulièrement malades, comme moi! 

Entrevue Bali Eve Majeau pour BÄUM
 

Quels pays as-tu déjà visités ? Quel est le prochain sur ta liste ?

La France, l’Espagne, l’Italie, la Croatie, la République tchèque, la Hongrie, le Portugal, plusieurs roadtrips sur la côté est et ouest américaine et canadienne, Cuba (La Havane), le Maroc et l’Indonésie.

Prochaine destination : le Vietnam!

 

Si tu étais l'un de nos baumes, lequel serais-tu et pourquoi ?

Amsterdam, car je raffole des massages!

 

Décris-nous Bali en 3 mots. 

Entrevue Bali Eve Majeau pour BÄUM

Spirituelle (d’où son surnom l’île des Dieux)

Chaleureuse

Aventures. 

 

Dans le sac d'Ève 📍

 
Baume:
Quantity:
Add To Cart
 

Découvrez Bali avec Claudia Couture.

Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM
Cette semaine, Claudia Couture nous fait découvrir son "home away from home". Grande voyageuse et professeure de yoga, découvrez Bali avec @claudiaa_03
 

Pourquoi as-tu décidé d'aller t'installer à Bali ? 

Il serait difficile de ne pas mentionner les plages magnifiques, les rizières, le surf, le yoga, le nightlife et j’en passe ! Par contre, en toute honnêteté, je ne suis pas partie avec l’intention de m’établir à Bali. Au début, j’avais en tête de voyager ou plutôt de vivre quelque chose de différent. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je crois que ça a été la raison pour laquelle je suis restée plusieurs années par la suite. J’avais l’esprit ouvert, j’étais prête à être complètement changée, bouleversée. J’ai vraiment pris ça un jour à la fois. Tranquillement, je m’habituais aux petites choses simples comme courir le matin sur la plage de Kuta quand presque tout le monde est encore endormi, le yoga, le surf et les couchers de soleils entre amis. C’est un peu comme si Bali m’avait fait découvrir un côté de moi-même que je n’avais jamais pris le temps de connaitre. Je ne pourrais dire si c’est vraiment Bali, ou bien la chance de vivre autrement, qui a fait en sorte que j’ai décidé de rester. Je suis heureuse avec un peu [beaucoup] moins d’argent et plus de temps pour moi. Il faut aussi dire que je vis plus simplement maintenant. C’est probablement ça la plus grande adaptation que j’ai eu à vivre, mais ça a un effet vraiment libérateur en même temps.

 
Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM
 
 

À quoi ressemble ta journée typique ?

Bonne question ! Ça commence assez tôt. Je donne  normalement un cours à 7:00 et comme j’ai la chance de vivre sur place (dans le resort où je donne mes cours), je me rends tout simplement au centre et j’entame la journée. Après le cours du matin, je dirais que chaque jour est un peu différent. La compagnie pour laquelle je travaille offre aussi des cours de surf donc la plupart du temps je vais aider mon copain à organiser l’horaire de la journée, et il m’arrive parfois de lui donner un coup de main durant ses cours. Sinon, on part pour un petit roadtrip à la recherche du meilleur endroit pour faire du surf. Je passe la majorité de mon temps entre les cours de yoga, la plage et le surf.  Lorsque possible, nous essayons aussi d’aller voir le coucher de soleil à Uluwatu (Single Fin Bar). Mes journées sont assez simples, et quand nous ne sommes pas trop occupés nous allons aussi à Kuta où la plupart de nos amis restent pour un petit rattrapage autour d’un café.

Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM
 

Quels sont tes endroits préférés où pratiquer le yoga ?

Bali c’est un peu le paradis du yoga ! Personnellement, je ne suis pas super difficile. Je pratique beaucoup seule, donc je recherche normalement un endroit tranquille à l’ombre où je peux simplement dérouler mon tapis! Tôt le matin près de la plage, c’est vraiment bien. Sinon, je pratique au « resort » où je travaille. L’endroit est parfait : ouvert, face à un grand jardin et tranquille. Pour ceux et celles qui préfèrent les studios, j’aime vraiment le Radiantly Alive à Ubud. Quand je suis dans les environs, je prends toujours une passe pour la journée et je vais à 2 ou 3 cours. 

 

Quel est ton rituel beauté ? 

C’est tellement simple, que c’est presque gênant ! Je n’utilise pas vraiment de produits de beauté en particulier, c’est difficile à transporter (ou à obtenir) puisque je voyage beaucoup. Ce qui est important pour moi, c’est de réduire les dommages de l’exposition au soleil et de réhydrater ma peau par la suite. J’ai échangé la lotion pour le corps contre l’huile de noix de coco qui est facile à trouver à Bali. C’est simple, naturel et efficace. Je l’utilise aussi pour mes cheveux après une journée au soleil à nager et à surfer. Le baume Bali est aussi dans mon sac de plage; je l’utilise tous les jours ou presque. C’est un peu un tout-en-un, avant et après soleil, super pratique mais surtout il est naturel et c’est important pour moi.

Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM
 

L'année dernière, tu as visité l'Inde avec ton conjoint. As-tu une mésaventure à nous raconter ?

Oh mon dieu, oui ! En fait, rendu à l’aéroport de Dehli qui était notre dernier transfert avant d’arriver à Rishikesh (la ville où je devais passer le prochain mois afin de compléter mes 200 heures de formation), la compagnie aérienne avec laquelle nous voyagions a gentiment essayé de nous faire croire que nous avions réservé un vol qui n’existait pas et qu’il n’y avait rien à faire. On nous disait que nous devions acheter 2 nouveaux billets qui étaient tellement dernière minute qu’ils coûtaient le triple du prix normal. Impossible de raisonner avec qui que ce soit jusqu’à ce que je demande à une des employées de marcher avec moi pour lui montrer que sur la liste des départs de l’aéroport mon vol était bien là, et réel ! Soudainement, c’était un mal entendu et notre vol existait bel et bien mais il était annulé. Ils ont fini par nous offrir, après au moins une heure de négociation (welcome to India !), une nuitée à l’hôtel, le transport et le vol le lendemain après-midi.  L’état de l’hôtel (et l’odeur) ça, c’est une autre histoire. Par contre, je dois avouer qu’à l’exception de l’aéroport, Rishikesh était magnifique. 

Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM
 

Quel est ton baume essentiel de voyage ? 

Bali et Bogota ! Pour des raisons assez évidentes !

Je suis presque toujours exposée au soleil et j’essaie de toujours appliquer de la crème solaire mais le bout de mon nez et mes lèvres finissent quelques fois par souffrir et ce, malgré mes efforts. Le baume Bali est parfait pour moi, pour avant et après l’exposition au soleil. Puis, je trouve que voyager en avion pendant plus de 25 heures fait presque plus de dommage à mes lèvres qu’un coup de soleil (sans oublier les cernes, ouf !) donc Bogota est vraiment un must pour redonner un peu de vie à mon visage dans l’avion !

Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM
 

Quels sont tes projets voyage pour 2018 ?

Retour à Montréal en février pour un mois afin visiter ma famille et mes amis. J’ai vraiment super hâte de voir tout le monde. Il y aussi le sirop d’érable qui me manque terriblement ! Bali est un petit paradis sur terre mais c’est loin du Québec et je suis toujours très excitée à l’idée de revoir les gens que j’aime. Après ça : Maldives ! Peter et moi quittons Bali pour une autre île paradisiaque. Nous serons installés sur une petite île des Maldives appelée Kandooma Fushi dans l’atoll du sud de Malé. Nouveaux défis mais sensiblement semblables à ceux de Bali, c’est-à-dire s’occuper des cours de surf et de yoga. Je tiens aussi beaucoup à continuer mon cheminement en ce qui concerne le yoga. J’espère avoir un peu de temps pour ajouter quelques heures de formation à ce que j’ai acquis en Inde. Peut-être en Inde encore… ou ailleurs, pourquoi pas ! 

 

Si tu étais l'un de nos baumes, lequel serais-tu et pourquoi ? 

Bali sans hésitation ! Il représente presque parfaitement mon mode de vie des 5 dernières années. J’adore passer du temps au soleil, à la plage et voyager. 

 

Décris-nous Bali en 3 mots. 

Entrevue Bali Claudia Couture pour BÄUM.png

Unique

Aventures

Soleil.

 

Dans le sac de Claudia 📍

 
Baume:
Quantity:
Add To Cart
 
";